Conclusion

Ce qu'il faut retenir ...

Le stress est considéré comme le mal du siècle, mais l’est-il vraiment pour les sportifs ? On a vu que le stress était lié à l’incertitude. Le sportif est stressé car il est anxieux à l’idée d’un résultat ou d’une échéance plus ou moins importante. Les sources de stress sont nombreuses : l’adversaire, le temps, la réussite de l’objectif … Le stress se compose de 3 phases : la phase d’alarme, où l’organisme est mis en alerte; la phase de résistance durant laquelle l’organisme s’adapte à cette contrainte; la dernière est la phase d’épuisement, phase où l’organisme n’arrive plus à faire face au stress. Le stress peut être bon pour les performances, mais aussi néfaste. Plusieurs théories expliquent ces « deux stress », les plus courantes étant la théorie du U inversé et celle de la Zone Individualisée de Fonctionnement Optimal. Enfin, les sportifs ont recourt à de très nombreuses méthodes pour gérer leur stress, notamment à la relaxation, l’imagerie mentale ou encore la programmation mentale de la réussite.

Ainsi se termine notre étude sur l’influence du stress dans les performances des sportifs professionnels ou amateurs. Une dernière question nous est venue à l’esprit, le sport a-t-il un effet sur le stress de la vie quotidienne ? Plusieurs études prouvent que la pratique régulière d’un exercice physique apaise le stress de la vie quotidienne …

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×